Le matériel

Les activités Montessori répondent au développement de l’enfant, un être actif qui apprend grâce à des expériences sensorielles et motrices dans l’environnement. L’enfant explore dans un premier temps de façon sensorielle et concrète chaque pièce du matériel. L’apprentissage abstrait se fait donc progressivement et indirectement.

  • Un soutien du développement: la progression des activités est très structurée, variée, riche, et cohérente. Cela permet à l’enfant d’avancer pas à pas. Une fois le matériel présenté par l’éducateur, l’enfant pourra le reprendre autant de fois qu’il le souhaite afin d’acquérir ses compétences par lui-même. Du matériel peut être ajouté au fur et à mesure en fonction du besoin des enfants. Ces activités sont pensées et aménagées pour permettre à l’enfant d’acquérir concentration, satisfaction et autonomie. Elles l’aident à développer sa connaissance et sa compréhension de l’environnement et l’assistent dans sa construction.

  • Un travail: ce matériel est appelé travail car l’enfant se construit à travers ces activités. Ce ne sont pas de simples jouets et ce sont de « vrais objets » qui aident l’enfant à prendre pleinement conscience de son environnement. L’enfant peut l’utiliser de manière individuelle mais aussi avec des camarades. Ces activités permettent à l’enfant de contrôler ses erreurs car le matériel est autocorrectif. Ainsi, l’enfant est à même de contrôler seul le processus d’apprentissage et l’éducateur n’est pas un juge qui corrige. Chaque pièce du matériel comporte une difficulté unique que l’enfant doit découvrir et qui permet un apprentissage clair et solide.

  • Les objectifs directs et indirects: de manière indirecte et au-delà des objectifs évidents de celui-ci, (apprendre les lettres, la construction d’une tour, boutonner déboutonner, solides géométriques etc…), le matériel Montessori soutient l’enfant dans le développement des fonctions exécutives, essentielles au fonctionnement de l’être humain : la mémoire de travail (garder l’information en tête et organiser son travail), la flexibilité cognitive (trouver son erreur et changer de stratégie) et le contrôle inhibiteur (se concentrer, réguler ses émotions). Aussi, grâce à ces activités, l’enfant développe son indépendance, sa concentration, sa motricité fine et globale, la confiance en soi et l’estime de soi. Certaines activités en vie pratique et en vie sensorielle sont aussi des préparations indirectes à l’écriture et aux mathématiques

  • Les domaines d’apprentissages:

    -La vie pratique: les exercices de vie pratique permettent à l’enfant de s’exercer aux gestes du quotidien. Il verse, transfère, nettoie les tables, arrose les plantes, boutonne les cadres d’habillage, prépare à manger…

    -Les activités sensorielles : ce matériel d’exploration des sens permet à l’enfant d’affiner ses 5 sens par des activités qui lui demandent de différencier et d’assembler des couleurs, des tailles, des formes, des goûts, des odeurs, des textures, des températures…Il aide les enfants à catégoriser ses perceptions, à comparer, classer, assembler les choses qui l’entourent. C’est ainsi que l’esprit mathématique se développe.

    -Le langage: l’enfant enrichit son vocabulaire au quotidien et s’approprie les règles qui structurent une phrase; il apprend à nommer correctement les objets, à comprendre des instructions, des récits. Il apprend à s’exprimer et à échanger: formuler une description, une demande, raconter une histoire. Il a à sa disposition des cartes de langage et des objets pour développer son champ lexical ainsi qu’un coin bibliothèque pour lire. Avec les lettres rugueuses, l’enfant apprend simultanément à tracer les lettres, à les reconnaître et à les nommer. En parallèle, il apprend les gestes de l’écriture avec des activités graphiques comme les formes à dessins. Ensuite l’enfant utilise l’alphabet mobile pour écrire ses premiers mots. La lecture commence spontanément une fois que l’enfant a pratiqué suffisamment longtemps la construction de mots avec l’alphabet mobile : il va naturellement arriver à relire ses propres mots puis commencer à s’intéresser aux mots qu’il voit dans son entourage. L’éveil aux langues étrangères se fait grâce à des ateliers organisés chaque semaine.

    -Les mathématiques: très concret et ludique, le matériel adéquat soutient étape par étape l’apprentissage de l’enfant. Compter c’est d’abord manipuler des éléments qu’on énumère. Les mystères des mathématiques sont alors révélés à l’enfant qui fait l’expérience concrète et sensorielle du système décimal, des opérations ainsi que des volumes et formes géométriques.

    -La connaissance du monde: ce domaine regroupe les exercices de géographie, zoologie, botanique et sciences. L’élève apprend la géographie avec des globes, des puzzles/cartes, des modèles miniatures de formations terrestres (lac, île, péninsule…). Il découvre également le monde du vivant (animal et végétal) qu’il apprend à classer et à caractériser. Les sciences sont aussi abordées sous la forme de projets de groupe. Les enfants investissent le parc, en face de l’école, pour vivre concrètement des expériences de la nature.

    -les arts: des activités d’arts plastiques sont à la disposition de l’élève sur les étagères de la classe : il peut laisser parler sa créativité quand il le souhaite en coupant, collant, coloriant, dessinant. Il a aussi à sa disposition un chevalet pour la peinture. La musique est abordée au quotidien grâce à des petites activités de groupe qui initient au chant, au rythme, aux sons et à l’utilisation de petits instruments de musique.